© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

dimanche 15 mai 2016

Une endiverie devient un studio de cinéma !

Le Courrier Picard nous propose un article consacré à la transformation d'une ancienne endiverie en studio de cinéma... Voici l'article ci-dessous: 

A Laucourt, près de Roye, le producteur Olivier Lamy lance les studios Lamy dans l'ancienne endiverie familiale.

Un lieu idéal : C'est un peu un conte de fées, l'histoire des studios Lamy. Il était une fois en 1976, un couple qui ouvrait une endiverie à Laucourt, en plein Santerre. À force de travail, elle devient« une des premières endiveries industrielles de la région », raconte leur fils Didier. Mais elle finit par être dépassée et fait faillite. Les locaux, après quelques péripéties, sont vendus aux enchères... où la famille les récupère. « Ca, c'était il y a à peu près deux ans et demi, se souvient Didier Lamy. L'histoire du projet culturel, ça ne fait que six mois ».
Ce projet, c'est la création de studios de cinéma, les studios Lamy. Olivier Lamy, le petit-fils, est producteur au travers de sa société parisienne Alcibal Productions. « J'ai quasiment grandi ici, explique-t-il. Et j'ai tout de suite vu le potentiel. » À travers ses yeux et son enthousiasme, c'est vrai que le visiteur comprend vite à quel point cette usine est idéale. « Le polystyrène sur les murs est un excellent isolant phonique. Dans les salles de pousse, le système de goutte-à-goutte va nous permettre de créer des "studios pluie". Et dans les grands frigos, la ventilation est tellement puissante qu'on pourra utiliser de la fumée ou faire brûler des choses », énumère le producteur.
Des avantages, il en trouve encore plein. Il y a sept salles, entre 150 et 660 mètres carrés. Les portes sont toutes isolantes et donc coupent le bruit. L'usine a plusieurs accès pour les camions, il est donc possible de tourner dans un studio et de travailler dans un autre sans se gêner. « Et on est à une heure de route de Paris et de Lille », conclut-il.
Christèle Dufourg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire