© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

samedi 14 mai 2016

Numérisation du cinéma de Doullens

La Voix du Nord édition Arras nous propose un article de 2014 (désolé pour le temps qui passe, pas grave...) un article sur la numérisation du cinéma de Doullens.



Fermée depuis maintenant un an en raison de la difficulté de trouver des films sur supports traditionnels, la salle de cinéma communautaire Le Tivoli devrait rouvrir ses portes au plus tard en janvier 2015 dans des locaux reconstruits et en utilisant du matériel de projection numérique.
Les travaux, qui ont débuté en avril 2014, ont été confiés à un cabinet d’architectes parisiens car cette réhabilitation fait partie d’un vaste projet européen de soutien du cinéma en milieu rural dans lequel les cinémas d’Albert et de Poix-de-Picardie sont également impliqués. Le chantier s’élève à 800 000 € TTC y compris l’acquisition du bâtiment qui était encore une propriété municipale. Même si le fonctionnement était pris en charge depuis de nombreuses années par la communauté de communes du doullennais. Les 75 % de subventions apportées par le FEDER (fonds européens) par le centre national de la cinématographie et par le Conseil régional de Picardie ont permis la réalisation de ce projet.
Actuellement le chantier suit son cours dans les délais impartis puisque la démolition et le désamiantage des anciens locaux ont été effectués de même que la construction et la pose de la charpente de la future salle dans la cour, derrière le bâtiment actuel qui lui, abritera le hall d’accueil, les sanitaires et un foyer où pourront avoir lieu des expositions et autres. La surface de ce nouvel équipement sera donc environ doublée par rapport à l’ancienne salle. À noter que la nouvelle salle a été construite en utilisant, pour des raisons phoniques, des parpaings pleins d’un poids unitaire de trente kilos chacun !
Trois entreprises locales sont impliquées dans ce chantier : l’entreprise Peuvrel (démolition et construction), les Ets Debuirre (couverture) et l’entreprise Platel pour un montant d’environ 310 000 €. Une manne financière non négligeable pour l’activité économique doullennaise.
La nouvelle salle aura une capacité d’accueil de 97 places et elle disposera également d’une estrade qui lui permettra d’accueillir des conférences.
C. SABATHES (CLP)

Une programmation variée

La volonté des élus communautaires est de faire de cette salle non seulement un haut lieu du cinéma doullennais mais également un espace d’animation culturelle. D’où le souhait de poursuivre, comme par le passé, le partenariat avec la fédération départementale des Maisons de jeunes et de la culture (MJC) de la Somme pour gérer cette infrastructure. La décision devrait être prise à l’automne.
Parmi les réflexions en cours on trouve : une programmation variée avec des films porteurs projetés deux à trois semaines après la sortie parisienne contre quatre semaines auparavant mais aussi des films moins connus destinés à des publics ciblés (jeunes enfants, personnes âgées, scolaires voire même en direction du public des circuits du souvenir et de la Première Guerre mondiale). Il est prévu de renforcer le nombre de projection avec huit à dix séances par semaine contre trois auparavant en variant les films.
Toutefois loin de là l’idée de concurrencer les grands ensembles cinématographiques d’Amiens, d’Arras ou autres. Les élus comptent sur la qualité des projections avec un matériel performant au format numérique et un grand écran de sept mètres par quatre, sur l’attractivité financière du prix des places qui devrait tourner aux environs de 6 à 7 €, sur le fait que le stationnement dans le secteur est gratuit et sur le fait que Doullens se situe dans un bassin de population d’environ trente mille habitants à trente kilomètres et au centre des quatre A (Amiens, Abbeville, Arras, Albert).
Pour qu’une salle soit rentable, elle doit faire au moins trente mille entrées par an. Un chiffre que les élus savent ne pas pouvoir atteindre même s’ils tablent sur 15 000 entrées/an contre 10 000 auparavant. Une subvention d’équilibre sera donc nécessaire et elle devrait se monter à environ 20 000 € en fonction des résultats obtenus par le futur exploitant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire