© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

lundi 25 janvier 2016

Cinémachina à Roubaix, c'était ce dimanche !!!

Cinémachina, le grand rendez-vous des amateurs de cinéma au nord de Paris s'est déroulé hier dimanche à Roubaix... La Voix du Nord de ce 24 janvier en a fait le compte-rendu accompagné de nombreuses photos. L'article n'est pas signé(un correspondant de presse ??) et les photos sont de Ludovic Maillard.

Voici l'article : 

Ce dimanche, c’était la 10e édition de Cinémachina, la brocante dédiée aux amateurs d’argentique. L’événement, qui rassemble visiteurs et collectionneurs de cinéma, s’est ouvert cette année à un autre genre probablement plus plébiscité : la bande dessinée.

14 heures. Richard, venu de Bruxelles, range soigneusement de grandes affiches de cinéma dans une enveloppe en plastique. Ce Belge, habitué des bourses de cinéma a déjà sérieusement vidé son portefeuille : il a acheté 200 affiches, pour la modique somme de 1325 euros. Avec un goût prononcé pour les anciennes affiches. « Je préfère celles qui sont dessinées. Avant, chaque pays avait sa propre affiche, aujourd’hui, on utilise la même photo, qui sert pour toute la promotion du film » explique le collectionneur. Qui n’écume pas les bourses de cinéma que pour son propre plaisir personnel : « C’est un tel investissement ; ça me rassure de pouvoir les revendre si un jour j’en ai besoin. »

La bande dessinée, nouvelle venue

Cinémachina, la bourse dédiée au cinéma argentique, a tenu sa 10e édition hier, à La condition publique. Étalée sur deux salles, gratuite pour le public, la bourse comptait une quarantaine d’exposants. Pour la plupart, des collectionneurs de vieilles caméras argentiques, en perte de vitesse et de valeur depuis que le numérique a pris le dessus. « Ça s’oublie l’argentique, les gens ne savent pas ce que c’est », souligne Daniel Najberg, organisateur de l’événement. Ce n’est pas Théo qui dira le contraire. « Ça se vend de moins en moins », souligne ce collectionneur Belge, en montrant son stand. Sur lequel attendent en vain des caméras 8mm, des 16 mm et même une lanterne magique datée de 1880 ! Sans succès.
Côté DVD, Patrick n’a pas vendu grand-chose non plus. Rien à voir avec Cinémachina, mais plutôt avec l’air du temps. « Avant, je faisais beaucoup de salons mais les gens ne sortent plus de chez eux maintenant et achètent tout sur Internet », déplore-t-il. Patrick sait de quoi il parle : il est spécialisé dans la vente de biens multimédias en ligne.
Malgré tout, estime Daniel Najberg, les visiteurs étaient bel et bien là. Désormais, ils pourraient bien être rejoints par les passionnés de bande dessinée : en effet, pour la première fois, les bulles étaient de la partie. « L’année prochaine, on va mettre le paquet, il y aura plus de BD car ce sont deux univers très proches et qui sont nés à la même époque. »










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire