© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

lundi 9 février 2015

Historique du système de distribution des copies et des bons de commandes de films pour les cinémas de Lallaing et de Noyelles-Godault

L'ami Bernard Warin nous propose ce jour des documents rarement vus puisqu'il s'agit de bons de commandes de films, dénichés sur un site de vente sur internet. Ils ont tous un destinataire : le cinéma Printania de Lallaing dirigé par Mr Pokojoki. On remercie au passage le "propriétaire" de ces images d'avoir placé son pseudo en grand sur ces images qui ne lui appartiennent pas. Mais cela reste facilement lisible et montre les liens de correspondance entre les sociétés de distribution basés à Lille et qu'on voit en en-tête pour chacun de ces documents et la direction de cette salle de cinéma.
Toute cette histoire, ces nombreux liens entre tous les cinémas de la région et les sociétés ancrées sur Lille, concentrées principalement dans le quartier de la gare, est à faire, à relater car elle fourmille d'anecdotes qui, peu à peu disparaissent avec la disparition naturelle des témoins.... Elle montre aussi un lien aujourd'hui disparu. Avec l'envoi des copies numériques sur disques durs, les liens entre salles et distributeurs sont maintenant lointains. Ces mêmes distributeurs ont d'ailleurs quitté Lille depuis longtemps... Jean-Marie Prévost nous indique que sur certains de ces documents, on peut lire la liste des priorités pour la diffusion des films, chose qui existe toujours malgré le passage au numérique.

Les salles de cinéma de Lallaing ont déjà fait l'objet d'une fiche sur ce blog : http://cinemasdunord.blogspot.fr/search/label/Lallaing

L'excellent Jean-Marie Prévost nous présente un texte rappelant ces années où le vendredi les exploitants de toute la région venaient chercher à Lille les copies de films. Ils recevaient ainsi ces fameux bordereaux. Il fait ce commentaire à partir du bon de commande ci-dessous :



































"Sur le bon de commande était porté le ou les titres des films à passer dans la salle avec ou non leur dates de passages. Le taux de pourcentage de location du film 50, 45, 40%, 35% étant souvent réservé a des films en 2eme vision
Le minimum garanti sur le film. Cout à payer si le film n’atteint pas ce minimum en recette.
La date d’expédition du film soit par transporteur soit pris au stock agence, ici il est marqué que le film sera pris le vendredi. Ce jour passera au mardi en 1976 et par la suite au mercredi.
La date limite d’exécution du bc, en cas de non exécution (film mauvais), un nouveau bc était fait avec des nouveaux titres.
Certains distributeurs avaient la main lourde lors de l’établissement du bc. Très vite l’exploitant se trouvait avec des films en surnombre. Certains ont fait appel à un programmateur pour pouvoir mieux gérer leur salle.
La date de passage s’il elle apparaît dans le bc et donné avec accord du distributeur.
La priorité est porté ou non, ici Lallaing a la priorité sur le film à passer par rapport à Montigny-en-Ostrevent
L’égalité est portée ou non, ici il est marqué passage après les cinémas de Douai !
Le vendredi donc, l’exploitant venait sur Lille pour déposer au stock en agences le ou les films qui venait d’être passés. Ces films étaient vérifiés avant de repartir dans d’autres salles, puis il pouvait voir un ou plusieurs distributeurs afin de conclure des bc éventuels. En début d’après midi, il repassait au stock agence pour récupérer le ou les films qu’il va passer à partir du vendredi soir.
L’exploitant pouvait aussi passer par un transporteur de film. Celui-ci se charge à sa place de rapporter les films au stock et de reprendre les autres films. Il les déposait au cinéma en général le lendemain matin ou dans la nuit. D’autres exploitants prenaient le train pour venir à Lille et prenaient à la gare un porteur pour déposer et reprendre le film afin de revenir au train dans l’après-midi.

Cette journée était importante pour l’exploitant. Il rencontrait ses collègues le midi au restaurant (restaurants de la place des Reignaux, place de l’arsenal, place de la gare ) et pouvait discuter de passer tel ou tel film suivant les recettes qu’il faisait sur un autre cinéma.




















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire