© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

lundi 15 septembre 2014

Un tournage à Saint-Omer

Dans quelques jours, les caméras de Christian Vincent vont se poser à Saint-Omer afin de tourner un long métrage cinéma avec Fabrice Luchini. Le réalisateur a déjà choisi cette ville du pas-de-Calais pour sa précédente oeuvre, un téléfilm adapté d'une oeuvre de Simenon et dont le titre est "Les complices" pour France Télévisions. Nous avions évoqué ce précédent tournage sur ce blog. Cette fois, c'est pour le cinéma que le réalisateur, notamment de la Discrète, déjà avec Luchini et l'excellente et trop rare Judith Henry, vient à Saint-Omer pour un film intitulé pour l'instant "L'Hermine". Une fois de plus, le Nord-Pas-de-Calais sort des poncifs et clichés véhiculés puisque l'histoire contée dans ce film aurait pu se passer n'importe où. Vincent souhaitait une petite ville de province bien tranquille, et c'est Saint-Omer qui a été choisi. Le"pitch" ? Un grand juge en fin de carrière - alias Luchini - voit sa vie bouleversé suite aux procès qu'il instruit... Hélas trop petit, le tribunal de la cité audomaroise n'accueillera pas les prises de vues qui seront faites en studio. Mais tous les extérieurs auront pour cadre Saint-Omer, et notamment la rue des Tribunaux et la rue Saint-Sépulcre. Repérages et chasse aux figurants ont lieu actuellement... 

Ci dessous, un excellent article de la Voix du Nord daté du 5 septembre 2014, signé David Monnery... 


Les caméras de cinéma arrivent à Saint-Omer. Le réalisateur Christian Vincent, qui connaît l’Audomarois pour y avoir tourné un téléfilm en 2013, projette de tourner dans la cité maraîchère durant trois à quatre semaines, en octobre. Un long-métrage, cette fois, avec Fabrice Luchini en vedette, s’il vous plaît.
Nous avons croisé le réalisateur Christian Vincent dans la rue Saint-Bertin, tout à fait par hasard cette semaine, alors qu’il marchait avec quelques collaborateurs. « Nous sommes en repérage pour mon prochain film. Nous viendrons tourner ici au mois d’octobre », a-t-il pris le temps de nous confier.
La mairie confirme avoir reçu les demandes de tournage pour une durée de trois à quatre semaines dans les rues du centre de Saint-Omer. La rue Saint-Séplucre et les abords du palais de justice devraient notamment servir de décor naturel au film. Un lieu fort à propos sachant que « le film tournera autour d’un président de cour d’assises », nous a indiqué le réalisateur, cette semaine.
Ce projet de réalisation, Christian Vincent en avait déjà fait part dans nos colonnes en novembre 2013, lorsqu’il était venu à Ociné pour assister à l’avant-première du téléfilm Les Complices, une adaptation d’un roman de Georges Simenon pour France 3 tourné en grande partie dans l’Audomarois.
L’Hermine, le nom sous lequel ce futur long-métrage est actuellement connu, mettra en scène « un président de cour d’assises, en fin de carrière, seul et craint de tous. L’histoire débute la veille du procès, il se passera quelque chose au cours de l’audience qui va tout changer », nous avait alors expliqué Christian Vincent. Ce rôle, il déclarait l’avoir écrit sur mesure « pour Fabrice Luchini ». Qui l’aurait donc accepté puisque l’acteur doit être en résidence dans l’Audomarois durant les trois à quatre semaines de tournage. La chasse aux autographes et aux selfies sera bientôt ouverte.
L'église Saint-Sépulcre dans la rue du même nom devrait être visible dans le prochain film de Christian Vincent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire