© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

mercredi 7 mai 2014

Les cinémas de Etaples


Comme son nom l'indique, l'ancien Cinéma des Familles. Vue de Google StreetView...

Reculons, toujours le même bâtiment du cinéma des familles


le cinéma des Familles et son indissociable café...
L'ami Jean-Marie Prévost nous propose quelques informations sur les cinémas étaplois, ainsi que les liens StreetView pour voir ses bâtiments aujourd'hui... Tout cela est agrémenté d'anecdotes et informations glanées sur internet.

Ci joint, le lien sur le cinéma Pax, rue Robert Wyart. Cette salle a probablement fermer dans les années 80. Son directeur en 1963 est Mr Cuvillier et elle avait une capacité de 650 places. Cette salle "du curé" recevait aussi la messe le dimanche matin avant de devenir une salle obscure dès le dimanche après-midi ! On y célébrait les communions et servait aussi de salle de remise de prix des écoles. Le ciné Pax a été construit après-guerre sous l'impulsion dynamique des bénévoles de la parroisse d'Etaples avec l'abbé Dufour. Au bar, il y avait en plus, les frères Fournier,Nénésse et Pierrot.
Autre salle, le cinéma des familles... Celui ci est à vendre à l'agence Baillet d'Etaples. A une époque, dans les années 20, c'est Georges Vambre "l'Danseur" et sa femme Angèle Lamour qui tenaient le cinéma des Familles à l'angle des rues Maurice Raphaël et du Général Obert. On appelait cette salle la salle Vambre-Lamour. En 1932, le nouveau directeur est Mr Bourbier. Le café qui est juxtaposé faisait partie de l'ensemble. Cette salle avait un balcon et au fond de ce balcon une grande banquette. L''cran avait une base de 5 mètres et la capacité de la salle 450 places ! Les appareils dans les années 60 étaient de la marque Nurbel (Lebrun à l'envers), un fabricant de projecteur et de matériel alors basé à Lille. Puis, dans les années 70,  les projecteurs  et la chaîne sonore ont été remplacés par les projecteurs qui étaient installés auparavant au Select du Touquet avec des lanternes au xénon, ce dernier ayant  changé de matériel projection. C'est certainement à cette époque que le cinéma change de nom et devient le Rio. Le directeur était encore Mr H. Bourbier qui tenait une salle à Boulogne et une autre au Touquet, puis Mme Bourbier qui tenait en même temps le café. Ce cinéma dans les années 70 était programmé par les cinémas du Touquet. L'opérateur de ces années 70 faisait également partie du panel d'opérateurs qui œuvraient au festival de Cannes. Deux nord-africains, algériens peut-être, Marius et Ali, probablement deux frères vendaient des cacahuètes mais à l'extérieur du cinéma, même devant le cinéma des Familles. Madame Marthe au guichet avait l'oeil et les resquilleurs restaient dehors !

Le lien google StreetView de ce cinéma : 

Dernière salle d'Etaples, le cinéma des Carrières, situé près du stade, plutôt spécialisé dans les séries B et films de cow-boy. Les anciens nommaient cette salle, le cinéma Ouan-Ouan... (pourquoi ?). Ils se souviennent également des crachats provenant du balcon. Ce cinéma des carrières était bien sinistre et très sale.On y projetait à la séance la plus tardive des films un peu glauque ou limite censure de l'époque. les anciens se souviennent aussi de la limonade de chez Jean Lecat à coté du cinéma qui était à une époque tenu par le père de Madame Octor qui a ensuite géré une location de DVD sur la place.
le Café du cinéma des Familles...


L'intérieur du cinéma Pax... Salle de cinéma qui servait également pour des messes et communions...
Affiche du Grand cinéma Etaplois, pendant la première guerre mondiale.
L'accueil des soldats anglais est alors primordial, comme le montre aussi le document suivant.


Photo de soldat étaplois pendant la guerre, c'est devant un cinéma à Etaples.  Doc de Achille Caron.

1 commentaire:

  1. Il est regrettable qu'aujourd'hui Etaples sur mer qui avec 11000 h sédentaires( soit la moitié de la conurbation Cucq-Etaples-Le Touquet ) ne dispose plus d'aucune salle

    RépondreSupprimer