© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

lundi 10 mars 2014

Alain Resnais filme Boulogne en 1962

Les célèbres tours, sur le fronton de mer du port de Boulogne-sur-Mer, symboles de la reconstruction de la ville...

Alors que le monde du cinéma pleure l'un de ses réalisateurs disparus en cette fin de février 2014 à l'âge de 91 ans, rappelons que Alain Resnais a posé sa caméra et son ton à Boulogne-sur-Mer pour l'un de ses premiers films de fiction (son 3ème exactement) tourné en 1962. Il s'agit de "Muriel ou le temps d'un retour", avec Catherine Seyrig, oeuvre dramatique, sur un scénario de Jean Cayrol, récompensé par le prix de la critique à la Mostra de Venise en 1963. Choisir de tourner à Boulogne n'était pas une évidence pour Resnais qui avait également opté pour Brest. Ce choix n'est pas anodin car il filme la ville comme un personnage à part entière dans ce film. L'empreinte urbaine est très forte et les moments où la ville est montrée participent pleinement à l'intrigue dont la toile de fond est la guerre d'Algérie et la question de la torture... 
De nombreuses vues montrent en effet la vieille ville de Boulogne et les quartiers du bord de mer. On y voit aussi par exemple l'ancien Casino, situé sur l'emplacement actuel de Nausicaa. On y voit très bien le monumental escalier à l'intérieur de cet édifice qui a marqué l'esprit des anciens boulonnais. On distingue sur ce film les nouveaux bâtiments, sortis de terre lors de la toute récente reconstruction de la ville, quasiment détruite pendant la seconde guerre mondiale. C'est parce que les personnages du film sont tourmentés par leur passé, la guerre les anciennes intrigues amoureuses rompues par le conflit, le problème des non dits de l'actuel guerre d'Algérie, etc... que le film se situe dans une ville reconstruite : à l'identique ? Respect du passé ? Faire table rase du passé ?

Image du film... L'entrée du port de Boulogne dans les années 60...

En 2009, le film est de nouveau projeté à Boulogne à l'initiative de Frédéric Debussche, animateur du patrimoine. "A l'époque, raconte Debussche pour la Voix du Nord, je pensais faire une exposition spéciale sur ce film. J'avais rencontré la photographe de plateau, Liliane de Kermadec, qui m'avait ouvert ses archives de tournage et ses nombreuses photos de Boulogne en 1962." 

Voici la bande annonce, les boulonnais retrouveront des aspects de leur ville.

video


Voir ce film, le connaitre, travaillez dessus, retrouvez la mémoire des figurants, retrouvez les rushs, voir les photos de tournage, les garder et les conserver dans un lieu unique, interrogez l'équipe de tournage... voici le vrai travail d'une Cinémathèque régionale qui aurait en ses murs toute la documentation possible autour de cette oeuvre.. et pourrait ensuite faire travailler des élèves sur la représentation de la région au cinéma, travaillez et étudiez de grands réalisateurs qui ont posé leurs caméras et leur œil sur la région, d'ou la nécessité d'une telle structure !! 

Un extrait du film où on reconnait la patte du futur réalisateur de "On connait la chanson". Regardez la vidéo jusqu'au bout, on voit les célèbres tours-immeubles sur le fronton de mer à Boulogne-sur-Mer : 


Excellentes analyses du film : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire