© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

samedi 23 novembre 2013

Modernisation et pose de l'enseigne à OCiné Dunkerque, ex-AMC

La Voix du Nord édition de Dunkerque nous propose ce samedi 22 novembre un article sur le directeur du O Ciné de Dunkerque, ravi de la pose de la nouvelle enseigne, indiquant enfin que le groupe Coppey est dorénavant le seul et unique propriétaire des lieux ! Voici l'article signé Bruno Verheyde ci dessous : 

Depuis bientôt deux ans, quotidiennement, il éprouve le même sentiment. Celui de ne pas être vraiment à sa place, de ne pas être tout à fait chez lui. Et pourtant. Depuis décembre 2011 et le rachat du complexe cinématographique par Ociné, depuis sa nomination au poste de directeur, Pascal Virot entre chaque jour au Pôle Marine en jetant un œil sur cette enseigne rouge, ces trois lettres qu’il rêve d’effacer. F.I.N. pour A.M.C.
Lundi, son vœu sera exaucé et il sera présent, dès l’aube, pour l’immortaliser. « Nous allons enfin déposer ces enseignes et mettre les nôtres, celles d’Ociné. Mais cela n’aura rien d’une fin, bien au contraire. Cela marquera le début d’une nouvelle aventure, celle de la transformation physique du cinéma. »
Dès le rachat d’AMC en décembre 2011 par la famille Coppey (propriétaire de deux autres complexes Ociné à Saint-Omer et Maubeuge), la question de l’enseigne avait été évoquée. «C’est un symbole, déclarait Pascal Virot, notre signature. Nous la poserons quand nous estimerons que la page a été véritablement tournée. » Elle est en passe de l’être. Au bout de deux ans. Un long, très long métrage ?
« Cela ne veut pas dire que durant ces deux années, nous n’avons rien fait, précise Pascal Virot. Nous avons établi un état des lieux très précis et nous avons également procédé à des aménagements qui ont représenté des investissements importants comme la pose de nouveaux écrans, l’installation des technologies numérique et 3D. Et, depuis plusieurs semaines, nous intervenons sur le réseau de climatisation et nous procédons également à des améliorations visant un meilleur confort sonore. Ce sont de gros travaux qui ne sont pas vraiment visibles et je peux comprendre les spectateurs qui, parfois, peuvent se dire que leur cinéma ne change pas beaucoup, qu’il est vieillot. La pose de l’enseigne marque, comme lors d’une course automobile, le baisser de drapeau. »
Il y a un an, le directeur nous avait dévoilé les plans et avait évoqué les matériaux qui seraient utilisés. Le projet est aujourd’hui en voie de finalisation. En début d’année, le gros chantier devrait donc débuter. Durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, les cinéphiles verront leur univers se transformer. La première révolution concernera le local caisse qui disparaîtra du rez-de-chaussée. Un nouveau bloc de caisse sera créé en haut de l’escalator. L’espace alimentaire sera également repensé puisque la cloison sur laquelle il repose actuellement sera effacée pour donner davantage de volume à l’espace d’accueil. D’après les premiers documents présentés, on se dirige vers une ambiance très « lounge » En même temps seront modifiés les habillages des salles. Sur les murs, les actuelles tapisseries seront remplacées par des toiles tendues, bien meilleures pour la qualité sonore. Des interventions concerneront également les sols et les fauteuils.
« Nous avons dû bâtir un plan d’intervention en tenant compte de plusieurs agendas. Celui des entreprises, celui de notre personnel, et celui des sorties de films. Il y a aura certainement quelques perturbations mais tous les films seront présentés dans des conditions de diffusion normales », assure le directeur qui ne peut encore donner une date de fin de chantier.
« Car, précise avec prudence Cathy Coppey, propriétaire des lieux, nous sommes toujours tributaires de mauvaises surprises. Notre cinéma de Saint-Omer a été construit avant l’AMC et est encore en excellent état. L’établissement dunkerquois a été mal conçu, c’est la raison pour laquelle nous devons le revoir de fond en comble. Et prendre notre temps. Depuis notre rachat, nous avons déjà investi 1,2 million. Dans les mois qui viennent ce sont deux millions supplémentaires qui seront dépensés. »
Une partie de cette somme sera consacrée, outre au confort visuel, au confort olfactif des usagers. En effet, les toilettes seront refaites à neuf. « L’équipement n’est pas à niveau », reconnaît Pascal Virot. Le système de cellules (la moitié ne fonctionne plus) va être abandonné, le système d’évacuation va être retravaillé et une entreprise procédera à un nettoyage complet des canalisations.
Dernière nouveauté dans ce chantier pharaonique, Ociné a validé il y a quelques jours un devis d’installation d’une parabole équipée d’un système de fibre Visiosat qui permettra désormais au cinéma d’accueillir la diffusion de concerts live.


1 commentaire:

  1. Et nulle part dans l'article, il est fait mention que les tarifs d'entrées augmenteront en 2014. Ni que malgré le numérique, l'image est toujours de mauvaise qualité et que ce qui est considéré comme du travail sur l'équipement sonore des salles se limite à faire un meilleur agencement des enceintes.
    Il est vrai que le bâtiment a très mal vieillis principalement en cause, le symptôme "je m'en fous" de la direction d'AMC qui n'a plus rien fait à partir du moment que les américains n'investissaient plus dans cet énorme gouffre

    RépondreSupprimer