© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

vendredi 27 septembre 2013

Les cinémas diversifient leurs offres et se cherchent...

Peu à peu, les spectateurs ont remarqué que les cinémas de la région cherchent à diversifier leur offre et profiter également du numérique et des nouveaux moyens de télécommunications à leurs portées afin d'offrir des spectacles différents, montrant ainsi que la toile blanche ne sert pas uniquement à projeter des films... Il y a eu des ballets, des opéras, des concerts de stars du rock ou de M Pokora, il y maintenant des visites d'exposition ! Un article récent de la Voix du Nord édition Saint-Omer nous propose ainsi une interview de Cathy Coppey, Présidente de la Chambre Syndicale des Exploitants de cinéma et également du groupe O'Ciné présent à Saint-Omer, Maubeuge et Dunkerque. L'article nous apprend la diffusion en cette fin de semaine d'une visite de l'exposition Pompéi qui se tient actuellement à Londres. Autre information de cet article, la réaction de l'exploitante sur la prochaine baisse de la TVA annoncée sur les tickets de cinéma... Affaire à suivre. Article signé Jennifer-Laure Djian, le voici : 

Ce doit être l’une des dispositions du budget 2014. Un geste pour les cinémas. Le 1er janvier, la TVA sur les billets d’entrée doit être ramenée à 5 % – elle devait passer à 10 % après une hausse à 7 %, déjà, en 2012. À Ociné, Cathy Coppey, propriétaire du cinéma audomarois et présidente de la chambre syndicale des cinémas du Nord – Pas-de-Calais, attend de voir l’idée votée, pour crier victoire. Et continue de diversifier les propositions du cinéma, pour endiguer la diminution de fréquentation de 10 % depuis le début de l’année.


La TVA à 5 % sur les billets de cinéma, c’est une idée que vous défendez, depuis longtemps…
« Fortement. On était passé à 7 % en 2012, on risquait d’augmenter à 10 % en 2014. Remettre en cause la taxe à 5 %, c’était remettre en cause le fait que le cinéma constitue une activité culturelle, alors que c’est la plus populaire en France. Le livre bénéficie de ce taux réduit, il était normal qu’on en bénéficie aussi. Les cinémas accusent une baisse de fréquentation de 10 % depuis le début de l’année, nous taxer, c’était nous tirer une balle dans le pied. »
Est-ce que ça va changer quelque chose au prix du billet ?
« On ne sait pas encore comment on va répercuter cette baisse de TVA, si elle est votée – il ne s’agit pour l’instant que d’une annonce d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture. Ça va, c’est certain, stopper les augmentations de tarif. Sachant que depuis le passage au numérique, les dépenses des cinémas connaissent de fortes hausses, en électricité, en consommables. On est conscient qu’il faut maintenir le prix du billet à un tarif raisonnable. On dit que le cinéma est cher, mais ça coûte cher de projeter un film. Et par rapport à l’inflation, l’augmentation du prix de billet n’est pas si importante que ça – 1,3 % par an contre 1,9 % en moyenne pour l’inflation selon les chiffres de la Fédération nationale des cinémas français. »
Ça va permettre aux cinémas de souffler ?
« On ne connaît pas l’avenir. Avec la diminution de la fréquentation, la hausse de la TVA aurait été une véritable catastrophe. Et puis la loi n’est pas encore votée, il ne faut pas crier victoire trop vite. »
À quoi est-elle liée, cette baisse de fréquentation ?
« À la production, qui intéresse moins les spectateurs, et comme tous les secteurs d’activité, à la crise… »
La solution, c’est de se diversifier, comme vous le faites en projetant l’exposition « Pompéi » ?
« Ça fait partie des évolutions accessibles grâce au numérique. On a proposé ces concerts, pour la première fois, une exposition, quelques jours avant qu’elle ne se termine, à Londres. C’est la rendre accessible, moins chère, même si ce n’est pas comme la visiter, en vrai, au musée. Ça permet d’élargir le public qui va voir des expositions. »
Vous avez déjà des réservations ?
« Quelques réservations et puis des scolaires qui se montrent intéressés. On verra, c’est une première, c’est un peu un test… »
« Pompéi », l’exposition du British Museum au cinéma. Jeudi 26 septembre à 20 heures (12 €), vendredi 27 septembre à 14 heures (8 €). Renseignements à Ociné.

1 commentaire: