© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

mardi 29 janvier 2013

Un document original provenant du Palais Jean Bart


L'ami Bernard Warin nous propose ce document original trouvé sur le site internet de vente de produits de collection : delcampe.fr
Il s'agit d'un document intéressant et original et qui pose de nombreuses questions...
Le première est évidente : ce document est en vente sur un site privé, un acquéreur privé va s'en porté acquéreur et ce document va certainement disparaître après avoir refait surface la maintenant sur ce site de vente... Malheureusement, une Cinémathèque régionale ou une Maison du cinéma en Nord-Pas-de-Calais (appelons là de n'importe quelle façon) va laisser cette pièce partir vers une destination plus ou moins inconnue (ami acheteur de ce document, si tu me lis, fais toi connaitre ou propose aussi ce document aux Archives départementales avant la naissance probable (mais doutons...) d'une cinémathèque régionale...).
La seconde question porte sur ce que c'est... Qu'est-ce que c'est que cette affiche ? de quoi s'agit-il ? Je n'en avais jamais vu auparavant. J'ai vu de très nombreux cinémas anciens, modernes, depuis toutes ces années de recherche, et je n'avais vu un tel document... A y regarder de près, il semble que cette affiche était placardée à l'entrée de la salle, sur la façade ou dans le hall, peut-être proche de la caisse. On y punaisait ou accrochait les différents films à l'affiche ou les films à venir... D'après Jean-Marie Prévost, les distributeurs de films d'acualités donnaient un peu en avance des petites affiches qui pouvaient être mises seules sur un panneau dans le hall ou montées sur un fond d'affiche comme clui présenté ci-dessus. L'idée était de présenter aux spectateurs les reportages passant sur l'écran lorsque les actualités étaient encore présentées au cinéma. L'imprimeur de ce document pour le Palais Jean Bart est situé à Clichy (il faut zoomé sur l'affiche). C'est une imprimerie qui proposait des fonds d'affiches avec le logo du cinéma. D'après Jean-Marie Prévost, ce type d'imprimeurs existait aussi, comme l'entreprise Meura au 2 rue des Jardins.
La troisième question est : comment le vendeur de ce document se l'est-il procuré ? A-t-il récupéré cette affiche quelque part ? Et ou ? La salle étant détruite depuis de nombreuses années, on peut aussi se poser des questions sur le chemin parcouru de cette affiche....

Dans les années 50, cette salle du Jean Bart appartient à la Société Cinéma Exploitation et a pour directeur Laurent Bennet. Cette société est alors une des plus anciennes puisque fondée en 1907. Dirigée par René Arland (c'est également le cas lors d'un relevé en 1963), elle possède un réseau de salles importants : le Broglie à Strasbourg, le Caméo, le Palais des Gobelins, l'Artistic, le Temple-Selection, et le Secrétan-Pathé à Paris. Cette salle a alors une capacité de 1400 places, ce qui en fait un des plus gros cinémas de la région avec un écran de 11 mètres sur 5. Elle est également moderne. Dunkerque ayant terriblement souffert du conflit, la reconstruction de la ville s'accompagne de nouvelles structures culturelles comme ce cinéma. Sa réalisation est confiée à l'architecte M. Neuville de Malo-les-Bains. La salle, très moderne, se veut être à l'image des grands établissements comme on en trouve à Lille ou à Paris. Très longue comme on le voit sur les deux images ci dessous, cette salle unique situait en plein centre ville se veut être la salle chic par excellence. 
Il y a alors deux autres cinémas en activité à Dunkerque, concurrent direct du Jean Bart : le Cinévog et l'Excelsior.
Malheureusement, je n'ai pour l'instant aucune photo de l'extérieur de ce cinéma dans les années 50 (dates des photos intérieures). Cependant, comme on peut le voir sur le dernier cliché, on y voit la façade avant le second conflit mondial, ainsi que la statue, allégorie de la République.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire