© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

vendredi 18 janvier 2013

Les Variétés de Pont-à-Vendin

 L'ancien cinéma Variétés de Pont-à-Vendin...

Lors de ma visite en novembre 2012, voir photos, l'ensemble de ce bâtiment est à vendre... Comme on peut le deviner sur les photos, il y a une maison, très certainement le logement des propriétaires du cinéma, un grand bâtiment gris à l'arrière avec la cabine (3ème photo), et une avancée vers la rue avec un fronton (première photo)... Difficile de savoir comment les gens entraient dans ce cinéma, le lien avec la maison, la physionomie des lieux... D'après Jean-Marie Prévost, les spectateurs entraient dans un hall caché derrière le rideau de fer de l'avancée que l'on voit à gauche sur la première photo.
Ce cinéma est situé route d'Annay, aujourd'hui au 21 rue Léon Leleu, pas très loin de la gare SNCF.
L'un des anciens propriétaires dans les années 50 est Mme Veuve Demerin. la salle proposait 656 places. Dans les années 70, c'est Mme Veuve Huart et Mr Lahaye qui gèrent ce cinéma. les Variétés font alors partis de leur groupe constitué notamment du Casino Palace de Vendin le Vieil, ou le cinéma Américain à Wingles... D'après un témoignage d'une personne de la mairie, cette salle a fonctionné dans les années 80 puisqu'une personne à l'accueil de la mairie y a vu E.T. de Spielberg quand elle était jeune... Après sa fermeture, le hall a servi de lieu de stockage pour les bonbons et autres friandises pour les autres cinémas. Les commandes de bonbons étaient faites à la palette comme pour un supermarché, ce qui montre que la demande était forte (comme aujourd'hui d'ailleurs...)
Vous avez des souvenirs de ce cinéma , ou d'autres à Pont-à-Vendin ? Contactez moi !



























5 commentaires:

  1. Le hall d'entrée était légèrelent en oblique. Le guichet était placé à gauche, avec une rambarde métallique devant qui canalisait les spectateurs achetant leur illet. Ce long hall débouchait à l'air libre. On entrait dans la salle par une basse porte située à droite du bâtiment principal. A gauche se rtouvat un escalier métallique qui donnait accès à la salle deprojection. Dès la porte d'entrée franchie, de suite à droite, l'escalier menant o la galerie en pente et couvrant environ le tiers de la salle du bas. Sur le côté droit, un bar et prolongement de celui-ci, une longue galerie étroite avec rangées de 5 sièges (?) chacune. De chaque côté de l'écran (rideau qui s'ouvrait quand commençait la projection), un escalier en bois premettait de monter sur l'estrade en bois. Des spectacles divers pouvaient y avoir lieu: soirées théâtrales, récréatives, etc... J'ai fréquenté cette salle de 1945 à 1960.des centaines de fois.
    J'habitais à l'époque rue Guynemer à Pont-à-Vendin, actuellement près d'Aix-en-Provence.
    Victor Degorgue
    victor.degorgue@laposte.net

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme tout ce qui est écrit.
      A gauche du cinéma existait une herboristerie.
      Enfant j'assistais à toutes les projections du dimanche après-midi.
      Les séances étaient composées invariablement ainsi, en entrée film de Laurel et Hardy ou les trois Stooges, ou dessin animé, ensuite les actualités; entracte; durant lequel "les moutards" couraient à tout vas dans les allées entre les chaises, après entracte projection du film affiché.
      Il m'est même arrivé de monter dans la petite salle de projection accompagné du projectionniste. l'accès se faisait par un petit escalier en fer en extérieur.
      J'habitais à l'époque au 6 rue Léon Leleu, face à "la cour Fabri".
      Guy Pieronne
      Guy.pieronne@wanadoo.fr

      Supprimer
  2. BONJOURS.
    J'AI TRAVAILLER AU CINEMA LE VARIETE. JUSQU'A SA FERMETURE.
    J'AI ETAIT LE PROJECTIONNISME ET PUIS L'AMERICAIN DE WINGLES JUSQU'A SA FERMETURE ET LE DERNIER CINEMA ET SE LUI DE LA BASSEE DANS LE NORD (LE FAMILIA) POUR PLUS DE RENSEIGNEMENT .
    E.MEIL : francis.butin@orange.fr

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    A cette époque j'avais 13 ou 14 ans, environ aux alentours de 1966 ou 1967 ...Je me souviens qu'il y avait un genre de "buvette" dans le hall d'entrée qui permettait de patienter avant la diffusion du film... Dans la salle, sous l'escalier il y avait l'étal des bonbons, glaces, chips et autres friandises....Je me souviens notamment des gros rochers pralinés Suchard, que l'on ne trouvait pas encore dans le commerce !...Puis sur le côté en hauteur, il y avait quelques emplacements individuels appelés "corbeilles" dont le billet d'accès était plus élevé, à l'étage aussi d'ailleurs c'était plus cher on appelé ça le "balcon" !.....Les films étaient diffusés le dimanche après-midi, dimanche soir et le samedi soir, lui, était réservé à la diffusion de films X !... lol

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour à tous,
    Concernant ce cinéma de Pont-à-Vendin, "Les Variétés", je me souviens d'une anecdote amusante... Un individu, "armé" d'une puissante lampe de poche, aveuglait les chahuteurs, en criant d'une grosse voix menaçante :
    - "Vos gueules les moutards" !....

    RépondreSupprimer