© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

mercredi 7 novembre 2012

Le cinéma Modern' de Rouvroy



Voici quelques informations concernant le cinéma de Rouvroy. Un grand merci à Jean-Charles Havet de la mairie de Rouvroy pour m'avoir communiquer tous ces renseignements, en espérant que ceux-ci puissent alimenter certains souvenirs de lecteurs qui, à nouveau, nous donneraient d'autres infos...

En 1941, la plus ancienne trace aux archives municipales de Rouvroy, nous trouvons le  Cinéma Léon Havez, dans la  rue du Maréchal Pétain (rebaptisée depuis...).
Aux dires d’une dame âgée de la commune (92 ans), elle a connu ce cinéma alors qu’elle avait une dizaine d’années, donc aux alentours des années 1930. C’était du cinéma  muet. Quelquefois, d'après elle, deux ou trois musiciens venaient pour accompagner le film. Il semble ensuite que cette salle continue de s'appeler cinéma Léon Havez jusqu’en 1959. L'année suivante, en 1960, le cinéma Léon Havez devient le cinéma « le Modern’ », rue du Général de Gaulle (l'ancienne rue du Maréchal Pétain, rebaptisée après la guerre). D'après l'exemplaire de l'annuaire professionnel Bellaye en ma possession, cette salle a alors une capacité de 704 places.
En 1983, au vue d’une délibération municipale,  une transaction est menée avec les pompes funèbres générales pour la reprise du cinéma « le moderne ». On peut donc supposer que le cinéma a définitivement cesser d’exister en 1982, ou avant, c'est à confirmer...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire