© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

dimanche 15 janvier 2012

Un article sur un collectionneur présent dimanche à CinéMachina








Le 12 août 2011 le journal local "l'Observateur du Douaisis" publiait un article signé par Delphine Kwiczor sur Laurent Dusart, collectionneur d'appareils de cinéma. Voici cet article : 

" Des projecteurs de cinéma par centaine, des vieilles caméras, des kilomètres de pellicule... Laurent Dusart est passionné de cinéma depuis des années. Rencontre.

Quelques marches à descendre et l’univers de Laurent Dusart se dévoile. Le Somainois se passionne pour le cinéma. Mais ne lui parlez pas des nouvelles techniques technologies, du cinéma 3D ou de la vidéo. A 49 ans, Laurent est un puriste et affectionne les vieux bijoux du septième art. Il collectionne les machines anciennes mais aussi les films. Des tas de bobines sont superposés dans tous les recoins de cette cave aménagée. Le passionné s’est forgé son univers, aidé par son frère Jean-François. Le père des deux hommes, ancien projectionniste à l’ancien cinéma Le Familia, leur a transmis le virus.   


Une salle de ciné à domicile et un atelier

Un petit monde bien à lui. Voilà le coin “atelier” de Laurent Dusart. Un projecteur est en attente. Le Somainois a entamé sa collection depuis une bonne vingtaine d’années. Une passion chronophage pour cet électricien de métier et des machines qu’il faut remettre en état. « Quand je trouve un projecteur, je le démonte, le remets en état, je dégraisse tout », rapporte le cinéphile, un bout d’amorce de film dans les mains. Sa collection de projecteur avoisine la centaine d’appareils. « J’ai dû louer un garage », concède-t-il. Son premier projecteur, il l’a dégotté à la braderie de Lille avec une pile de film de 16mm. Depuis, il n’a jamais arrêté, épaulé par son frère. Une chasse infernale aux bijoux du septième art.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire