© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

vendredi 9 décembre 2011

Le départ du géant AMC de Dunkerque





Ce jeudi 8 novembre, le quotidien La Voix du Nord annonce le prochain départ du groupe AMC de Dunkerque. Seul complexe cinématographique en France de ce géant américain, AMC souhaite donc se retirer du marché hexagonal et donc régional et cherche cependant un repreneur pour ce site situé au coeur de la ville.

Voici l'article signé Annick Michaud et Bruno Verheyde, de La Voix du Nord : "Depuis quelque temps, le groupe américain AMC cherche à quitter Dunkerque. Le leader mondial, qui a décidé de se retirer du marché européen, a lancé depuis peu des consultations dans le but d'assurer une poursuite d'activité garantissant la sérénité pour le personnel et le public. Le sujet, depuis plus de dix ans, alimente la fantasmagorie locale. Avant même l'inauguration en grande pompe du Pôle Marine en novembre 1999, des interrogations avaient surgi quant à la pertinence des ambitions du groupe américain AMC Theatres, qui s'apprêtait à ouvrir un complexe de vingt salles. Depuis, la machine à rumeurs s'est emballée. Sans répit. À plusieurs reprises, les oracles ont annoncé la fin du rêve américain. En 2001, la réduction de la voilure (le multiplexe est passé de 20 à 15 salles), devait être, c'était certain, annonciatrice d'une fin imminente.
Dix ans plus tard, AMC est toujours présent à Dunkerque. Pour combien de temps encore ? L'inlassable question mérite aujourd'hui d'être posée, car le temps des fantasmes et de la rumeur est dépassé. Alors que depuis plusieurs années, en raison d'un repositionnement de sa politique de développement, AMC Theatres a gelé ses investissements sur le vieux continent (le numérique ou la 3D n'ont jamais atteint Dunkerque !), pour la première fois le groupe travaille concrètement à la cession de son bail dunkerquois. Un bail de 12+3 ans avec une garantie de vingt ans. Le départ souhaité d'AMC (soucieux de se retirer le plus discètement et le plus proprement possible) ne signifiera donc pas la fin du cinéma à Dunkerque.
Les cinéphiles n'ont a priori pas de raison de s'inquiéter. S'il n'y avait ces fameuses rumeurs, le changement d'enseigne aurait pu s'effectuer sans que personne n'y prête attention. Mais voilà, depuis quelques semaines, les représentants du groupe américain et ceux du Pôle Marine, en lien avec la mairie, consultent d'éventuels repreneurs, ce qui engendre d'inévitables « fuites ».
AMC et le Pôle Marine consultent
Parmi les possibles successeurs d'AMC, les regards se tournent notamment vers Ociné, l'exploitant indépendant qui gère huit salles à Saint-Omer et neuf à Maubeuge, pour un total de 600 000 entrées annuelles, un peu plus qu'AMC. « On entend parler de Dunkerque, dit Bernard Coppey, d'Ociné. Si on nous interroge, on étudiera la question. » Étudier la question, cela signifie regarder les comptes, les résultats, les charges, le potentiel, mais aussi les investissements à faire : « Il faut déjà compter 1,5 million d'euros pour passer les salles au numérique, car dans peu de temps, il n'y aura plus de copies traditionnelles. Peut-être y a-t-il aussi des travaux de rénovation à mener », analyse le professionnel.
De quoi alimenter pour quelque temps encore le flot de rumeurs...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire