© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

vendredi 9 septembre 2011

Le Ciné-Club de Valenciennes

Voici un nouveau reportage de Olivier Cheruy consacré au cinéma Ciné-Club de Valenciennes. L'ensemble est composé de nouveaux clichés montrant cette salle et l'intérieur.

Je laisse la parole à Olivier Cheruy :

Durant l'été 2010, j'étais un jour du mois d'août de visite sur Valenciennes, ville d'où je suis originaire et où j'ai vécu pendant 28 ans. Lors de cette marche dans le centre-ville, je passe devant le Ciné Club, situé rue Derrière La Tour, cinéma que j'ai trop brièvement connu, peu avant sa fermeture (je pense vers 2000). Face à la devanture, je me rends compte à ce moment là qu'une des portes d'entrée est fracturée .... et que sans trop de soucis il est possible de se faufiler par ce passage. Quelques instants après, je me retrouve dans le hall, me rendant vite compte que d'autres sont malheureusement passés avant moi, cela à la vue des divers traces de vandalismes (graffitis, verre brisé, détritus....). Je décide de ne pas aller plus loin mais plutôt de revenir quelques jours plus tard accompagné d'un ami. A notre arrivée, il y a apparemment d'autres personnes que nous presente... En effet, quatre ou cinq lycéens sont là en train de faire une partie de cache-cache dans l'enceinte du cinéma (avec des pistolets à billes et des casques de mobylettes). Aucune hostilité de leur part, à la vue de notre appareil photo, ils comprennent que nous sommes là dans un autre but. Après le hall, il y a directement le couloir principal qui permet l'accés aux 4 salles. Il est obstruer un peu plus loin par l'éffondrement d'un mur qui rend difficile le passage de l'autre côté. Pour le sol, je vous laisse imaginer dans quel état il peut être après un abandon de plusieurs années et la villégiature de plusieurs générations de volatiles. La première salle a subit une forte inondation, les rangés de fauteuils sont encore là bien que partiellement arrachées. Un escalier en béton nous conduit à l'étage. Un autre en bois mène au toit mais celui ci est impraticable et visiblement dangereux. Des vieilles affiches jonchent le sol ainsi que des photos d'exploitations. Nous visitons les cabines de projections, toutes vides. Plus aucune trace de projecteurs mais quelques métrages de pellicules trainent au sol. La deuxième salle est dans un état similaire à la première, tandis que les deux autres sont mieux conservées (parcelle non inondée du bâtiment). En effet, les fauteuils ont été dévissés et mis dans les coins face aux murs. Pour ce qui est des écrans, il ne reste plus rien (probablement déchiré par les premiers vandales venus). Nous découvrons ensuite une sorte de petite pièce très sombre où traînent au sol quelques papiers, classeurs ... il s'agit en fait de cahiers avec des dessins d'enfant. J'ignore totalement comment ils se sont retrouvés là. De retour dans l'entrée, il y a une porte qui donne vers un escalier qui descend dans l'obscurité totale. C'est en faite un passage qui ramène à la dernière salle visitée, rien de plus. Le hall du cinéma est maintenant d'un calme curieux, les jeunes lycéens ne sont visiblement plus là car à part la rumeur proche de la rue et des voitures, il règne ici un silence chargé et vide à la fois. Chargé par le passage du public pendant tant d'années dans ce lieu .... mais vide aussi par l'atmosphère de ruine et d'abandon manifeste qui y règne aujourd'hui. Quelques semaines plus tard je repasse en voiture par la rue Derrière la Tour, le passage fracturé a été condamné par des parpaings et sécurisé par une porte maintenant close. Je repense soudain à ma courte exploration de l'autre fois, cette visite du passé, ce moment de vie et de nostalgie qui en évoquait tant d'autres .... et je me rends compte que tout cela est rendu une fois de plus inaccessible par le mur hermétique et stérile de nos souvenirs. Pour ceux que cela intéresse, il y avait un projet de construction d'une galerie commerciale à l'endroit de ce cinéma. Aux dernières nouvelles, cela ne sera pas possible, du fait apparemment à la fameuse crise financière.http://forums.valenciennes.fr/viewtopic.php?pid=6487


Un grand merci à Olivier pour cet article et ces photos, avec l'espoir que de nombreuses personnes réagiront : à qui appartient ce bâtiment aujourd'hui ? Quel en est le devenir ? Quid des souvenirs ? De l'atmosphère ? une date d'inauguration ? De fermeture précise ? Les souvenirs d'anciens projectionnistes ? d'ouvreuses ? de spectateurs ? Si vous aussi vous pouvez faire ce genre de reportage, je suis bien sur preneur !! Contactez moi !!


































































































































































































































2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Aux dernières nouvelles, le cinéma devrait être reconverti en une galerie marchande, avec par exemple un Darty.

    A bientôt,
    Alexis

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien connu ce cinéma durant mon enfance et mon adolescence en tant que spectateur (années 80 et 90). Nous nous y rendions souvent avec mes parents, ainsi qu'aux Arcades, situé quelques rues plus haut.
    Le batiment est toujours dans ce même état d'abandon, attendant une hypothétique transformation... La fameuse galerie marchande a bien ouvert, mais en face, à la place d'un autre ancien cinéma (le Novéac)!!

    RépondreSupprimer