© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

lundi 15 août 2011

Les cinémas de Rosendael, essentiellement le Coq Blanc








Un grand merci à une lectrice du blog Julie Hembert qui nous envoie de nombreux renseignements ainsi que des photos sur les cinémas de Rosendaël, quartier de Dunkerque, auparavant, commune indépendante.



Il y avait 4 cinés entre les 2 guerres : L'Etoile, l'Idéal, le Famillia, et le Coq Blanc. En 1912, le Coq Blanc est un estaminet qui obtient une autorisation d'ouverture pour un cinématographe. La 1ère séance a lieu le 25 septembre 1912. L'animation musicale entre 1912 et 1914 est faite par Monsieur Pieters qui est aussi le sonneur de Carillon de Dunkerque. En 1919, il y a un orchestre avec 3 musiciens : piano, violon, violoncelle. A ce moment là, on l'appelle l'Olympia. Il passe notamment "Chanson d'Amour". Vers 1934, le lundi est le jour de cinéma des chômeurs avec des films muets amlgrè l'invention du parlant parce que cela coute moins cher. Il y a 390 places au parterre et 125 au balcon. La place pour les chômeurs coûte 20 sous et la pinte 10 sous. Les dockers venaient en vélo et il arrivait souvent que quelques vélos restent dormir là parce que leur propriétaire était trop saouls ! Pendant la seconde guerre mondiale, le Coq blanc était un lieu de résistance avec des codes secrets qui s'y référaient. Les allemands ont aussi réquisitionné la salle de ciné et, en contre partie ils autorisaient les films pour les français. La fin du cinéma a eu lieu en même temps que la fin de la guerre. On avait volé le matériel ! Le Coq Blanc a fermé ses portes en 1981. C'était aussi un café et une salle de banquet. Pour cette salle du Coq Blanc, toutes les infos sont tirées du bouquin mentionnées avec ce lien : http://www.majuscule-demey.net/150-ans-de-Rosendael-samedi-3.html . C'était le témoignage du dernier patron. C'est son père qui avait loué puis acheté les lieux. Maintenant le Coq Blanc est divisé en plusieurs habitations, et ce sont certainement différents propriétaires. reste-t-il quelque chose du cinéma ?




Blog de Julie hembert, notre lectrice et correspondante sur Dunkerque, Malo et Rosendael: http://www.cocondedecoration.com/blog/



Légende des photos :



Haut : Façade du Coq Blanc en 1928. Le bâtiment porte encore l'enseigne "Olympia, Music-Hall, Théâtre, Cinéma". La mention "Théâtre" est la plus petite (n'hésitez pas à cliquer sur l'image). D'après le livre de Georges Besset sur le cinéma à Dunkerque, le petit garçon près de la porte est Gustave Doncker, un des futurs propriétaires du cinéma.



Milieu : Le coq Blanc, aujourd'hui... photo de Julie Hembert (merci à elle !!)



Bas : Le trottoir longeant le Coq Blanc. la salle est sur la droite. Observez le coq sur la façade...


1 commentaire:

  1. Dans le années 50, le cinéma devient salle de bal et ensuite subsiste l'activité de débit de boissons et hotel-pension.
    Il y avait aussi place des Martyrs de la Résistance le CINELUX spécialisé dans les films américains qui est devenu une supérette puis abattu et le IDEAL rue Paul Doumer pour les films français de mémoire des années 50 à 70

    RépondreSupprimer