© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

vendredi 17 décembre 2010

Edouard Lardillier, architecte de cinéma
















































Personnage essentiel dans la mise en place du spectacle cinématographique, et ce, à toutes les époques, des pionniers à aujourd'hui, l'architecte est globalement méconnu, un véritable oublié... Alors qu'il dessine les plans de la salle, conçoit le bâtiment, sut les impératifs d'écran, les consignes de sécurité, les couts, les demandes des propriétaires de salles, les impératifs de son, les toilettes, les bureaux, les babines, le cloisonnement, la lumière..., il est un des grands absents de l'histoire de l'exploitation du cinéma, en France et bien sur dans la région nord-Pas-de-Calais. Parmi ces oubliés, un grand de l'architecture de la salle de spectacle : Edouard Lardillier. Alors que son nom est attaché à de nombreux bâtiments, que sait-on de lui ? Puisant dans mes recherches et sur internet, peu de choses sont connues sur sa vie et son oeuvre... En voici quelques bribes, en souhaitant que ce message puisse prendre de l'importance dans les semaines et mois à venir...


En août 1932, Lardillier publie dans la revue La technique cinématographique un article nommé : Pour transformer ou construire une salle de cinéma.
Lardillier est à la fois un architecte qui élabore de A à Z un cinéma, mais il travaille aussi à la rénovation de salles, à leur inévitable modernisation, leur mise à jour, surtout au sortir de la 2ème guerre mondiale, rendant ainsi des bâtiments vieillots en cinéma ultra-moderne.
Dans le Nord-Pas-de-Calais, son oeuvre la plus célèbre est le Colisée de Roubaix (nouvelle version en 1951). On lui doit d'autres cinémas régionaux, notamment le Colisée de Bruay-Labuissière, l'Alhambra de Calais (nouvelle version après la destruction de ce cinéma en 1944), le Rex de Dunkerque, le Colisée de Calais.


Ailleurs en France, il a conçu le théâtre municipal de Poitiers (voir le blog, en lien ci contre, de Laurent Comar), le Star de Créteil en 1952, le Studio-Parnasse à Paris, le cinéma Studio-Bertrand à Paris dans le VIIème, en 1934, le cinéma de l'hôtel de ville à Paris toujours





Vous êtes de la famille d'Edouard Lardillier ? Vous vous intéressez à son travail, vous avez un avis à donner, alors... contribuez !! Contactez moi !!



Légende du document : Plan du cinéma Alhambra de Calais en 1952 issu de la revue La cinématographie française. Un grand merci à l'indispensable Robert Mawet !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire