© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

jeudi 18 novembre 2010

Le Régent de Lille


Rue de Béthune à Lille : la rue des cinémas par excellence !!
Parmi ces salles obscures, le Régent !! Une salle prestigieuse parmi toutes les autres de cette rue. Aujourd'hui, l'emplacement de ce cinéma est occupé approximativement par les Galeries Lafayette.
Avant de se dénommer Régent, cette salle porte le nom d'Eden. Il était, avant 1967, exploité par les familles Quartier et Dutat. Aprés 1967, année de décés de Raymond Quartier, c'est son épouse Lucienne Quartier, née Duponchel, qui continua quelques années l'expoitation. Cette salle reconnu qui n'avait aucun balcon, a acceuilli de nombreuses premières avec des défilés de stars comme Jean Gabin ou Michéle Morgan...


Le Régent a été transformé à une date inconnue. D'une salle, il passe à deux salles. A une nouvelle date indéterminée pour l'instant, le Régent a été racheté pour être ensuite littéralement phagocyté par le complexe géant juste à côté : le paquebot Gaumont. Après transformation et ravellement complet de façade, toute trace du Régent a disparu, se fondant dans les multiples salles de la succursale de la firme à la marguerite. Ce n'est que lors de la destruction de cette dernière, suite à l'abandon du centre-ville par Gaumont, que l'on a redécouvert la façade et l'inscription du Régent (voir ainsi la surprenante dernière photo de ce message).
Dernières informations concernant ce cinéma grâce aux recherches de l'inévitable Jean-Marie Prévost : la division du Régent est intervenue juste après la création des cinemas Ariel, rue de Béthune, vers 1973/75. Il y a eu ensuite le rachat du Familia, transformé pour devenir le Gaumont en 1975 puis des travaux pour le transformer en 8 salles avec une ouverture en décembre 1977. Donc la photo du Régent avec le Gaumont à coté date d'après decembre 1977. Le rachat du Régent est intervenu peut-être 4 ou 5 ans pres l'ouverture du Gaumont du fait de la chute de frequentation du cinema Régant et la concurrence féroce du géant à la marguerite. Il est possible de connaitre l'année car quand il y a eu les travaux pour faire des deux cinémas un seul, un accident est arrivé. Les archives de la Voix du Nord sont à consulter...

Un très grand grand merci à Mr Didier Lefebvre pour les informations et pour les deux premiers documents montrant la salle du Régent dans les années 70.

Le troisième document est donc une photo montrant le cinéma éventré, prêt à être détruit avec le Gaumont.


8 commentaires:

  1. Comme j'ai pu l'écrire par ailleurs, le "Régent" était une petite salle très intimiste en forme de "bateau" entourée de draperies qui, fermées avant la diffusion du film, donnaient l'impression d'un bar !...
    la spécialité de cette salle n'était certes pas les westerns qui étaient réservés au "Cinéchic", mais plutôt les films français classiques.
    La Stéréo et le cinémascope n'étaient pas son cheval de bataille !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    J'ai vécu à Lille entre 97 et 2001 et, me semble-t-il, le Gaumont a très vite terminé sa carrière. Avez-vous une chronologie plus exacte précisant la date à laquelle le Régent a été absorbé par Gaumont ? et la date à laquelle le Gaumont a été lui-même détruit ? (la photo ci-dessus a fait partie de mon paysage, certes, mais il me semble aussi que le Gaumont est resté longtemps fermé avant d'être détruit...)

    RépondreSupprimer
  3. Allez vite faire un tour à Maubauge, avant que "Le Paris" soit détruit, si ce n'est pas déjà le cas !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    J'ai assez bien connu cette salle dont la gérante fut à la fin des années 60 et début des années 70 ma tante Raymonde DUMONT. Avant sa destruction, le Régent devint spécialisé dans les films X, rivalisant avec l'Omnia rue Esquermoise.
    Guillaume,

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Guillaume.
    Merci de votre commentaire et de vos précisions. Vous pouvez me contacter directement par le mail mentionné en haut de cette page afin de me raconter ce que vous connaissez sur cette salle et pour me raconter la vie de votre tante. Peut-être avez-vous aussi des documents, des photos ? Votre tante est-elle toujours de ce monde ? Amicalement, j'espère que vous me contacterez. Olivier joos

    RépondreSupprimer
  6. j aurai voulu revoir des photos des cinémas de lille particulièrement le cinechic mais je pense que les annees50/60 n interesse plus grand monde a G

    RépondreSupprimer
  7. Merci de votre commentaire... Mais contrairement à ce que vous mentionnez, tout m'intéresse. Naviguez sur ce blog et vous constaterez que la période qui vous intéresse est présente sur de nombreux messages et notices... Si vous me lisez, pourriez vous m'en dire un peu plus sur cette salle de cinéma, le Cinéchic ? Son emplacement ? Les souvenirs que vous avez sur cette salle ? d'autres choses qui vous reviennent en mémoire... Je suis preneur de tout !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Le Cinéchic était au bout de la rue de Béthune... ce qui fut par la suite Darty !... Le couloir d'entrée était très long ; ce qui permettait d'afficher les photos (magnifiques) et les affiches des prochains films.
      La salle tout en longueur, ne comportait pas de balcon... Ce cinéma se spécialisait dans les "Westerns" et les films de la 20 Th Century Fox.
      Il fut le premier à diffuser les films en Cinémascope (La Tunique - 1953) dans le format d'écran des tous premiers films anamorphosés (2,66 - Cinémascope magnétique contre 2,39 par la suite - Cinémascope optique)...
      C'est ce cinéma qui a bercé mon adolescence, notamment en visionnant les Westerns, les films de la Fox (ceux avec Marilyn Monroe) et ceux de la "Hammer" (films d'épouvante avec C. Lee)...
      Indépendamment de ce cinéma qui attirait le chaland par les nouvelles Technologies, on a pu assister à la transformation de l'Ancien Casino, rue de la Bourse, en un cinéma novateur... le Ritz !.. J'ai pu assister avec bonheur au premier film en cinémascope de la MGM "Les Chevaliers de la Table Ronde" début 1955... qui fut également le premier film Cinémascope de ce tout nouveau cinéma...

      Supprimer