© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

vendredi 22 octobre 2010

Victor Planchon aura sa statue Place des frères Lumière à Boulogne/Mer

Ce vendredi, La Voix du Nord, édition Boulogne / Mer nous apprend que la municipalité boulonnaise vient de lancer un appel d'offres pour la réalisation de deux statues de personnages liés au monde du cinéma afin d'illustrer la place des frères Lumières. Les choix se sont naturellement portés vers le boulonnais Victor Planchon, fournisseur officiel des pellicules souples pour les frères Lumière, mais aussi vers... Marilyn monroe !! On cherchera en vain la filiation qui unit Marilyn au premier port de pêche français; Elle n'a pas une généalogie qui plonge ses racines dans le Nord-pas-de-Calais, elle n'a pas tourné dans notre région (cela se saurait !!!) et, mais je peux me tromper, je pense qu'elle n'avait aucunement connaissance du port de Boulogne... D'ou vient la motivation des édiles ? N'y a-t-il pas d'autres personnalités liées à la fois au monde du cinéma mais aussi liées à Boulogne ou au moins à l'ouest du département du Pas-de-Calais ? Le choix de Marilyn s'est tout simplement celui de l'idéal du cinéma, de la part de fantasme qui accompagne les images animées. Elle est la figure mythique du cinéma américain qui a déferlé sur nos écrans après la seconde guerre mondiale. Cela aurait pu être James Dean (mais peut-être moins facile à immortaliser dans le bronze), mais c'est Marilyn...
Voici l'article de la Voix du Nord consacré à ces statues :
Les artistes intéressés par le projet avaient jusqu'à lundi pour se faire connaître de la mairie. ...

Deux statues en bronze devraient en effet trôner sur l'esplanade Lumière, devant cet îlot de 5 étages en construction : une de Victor Planchon et une autre, plus étonnante, de Marilyn Monroe... De quoi rendre hommage à « l'histoire qui relie Boulogne et le cinéma », précise le document.

Marilyn : pourquoi pas, mais pourquoi ?

L'histoire se joue un peu en catimini. Le 30 septembre dernier, un appel d'offre est lancé sur le site de la mairie « pour la conception et la réalisation de deux statues ». Tiens. « À taille humaine, elles seront réalisées en bronze dans l'objectif d'une représentation aussi réaliste que possible. » Bon, on pourra se faire prendre en photo à côté, c'est déjà ça.

Après tout, des statues sur l'esplanade Lumière, pourquoi pas. Et des statues en lien avec le cinéma sur une esplanade nommée « Lumière », du nom des frères pionniers du septième art, ça se conçoit.

Tout comme le choix porté sur Victor Planchon, illustre Boulonnais inventeur de la pellicule sur laquelle les frères Lumières imprimèrent leurs premiers films. Un bel hommage.

Mais Marilyn ? « Ces statues représenteront deux personnages qui ont marqué ou auraient dû marquer l'histoire du cinéma », justifie l'appel d'offre. Qu'elle ait marqué l'histoire du cinéma, on n'en doute pas. Pose glamour, les mains sur sa robe soulevée par l'air sortant d'une bouche d'aération (ici celle du parking souterrain), on l'imagine même déjà.

Mais pourquoi elle ? N'y a-t-il pas une Boulonnaise qui s'illustra dans le cinéma ? Ou une Nordiste ? Ou une Française ? Ou n'importe quelle autre grande actrice ? On redoute déjà un courrier de Catherine Deneuve : « Et moi ? » Ou de Brigitte Bardot. Elles sont vivantes ? Soit, mais Simone Signoret ?

Contacté, le maire Frédéric Cuvillier, confirme du bout des lèvres : « On a simplement lancé un appel d'offres, on attend donc d'avoir une idée du budget », botte-t-il en touche. Et pour le choix de Marilyn, il sourit, mystérieux : « Victor Planchon s'amuse à rencontrer Marilyn, et pourquoi pas demain, les frères Lumières qui rencontrent Sophie Daumier... » Ah, la voilà notre Boulonnaise, pour une prochaine idée !

Parité respectée

On notera avec plaisir que cette fois, au moins, la parité a été respectée. Parce que quand les femmes sont sous représentées dans les noms de rues de la ville, on nous rétorque qu'on n'y peut rien, nous, si peu de Boulonnaises se sont illustrées. Mais quand il s'agit d'une statue aux possibles formes voluptueuses, là, elle peut bien venir d'où elle veut, la donzelle ! •

VIRGINIE ÉNÉE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire