© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

mardi 12 octobre 2010

Une séquence des "Valseuses" à Stella-Plage


C'est en septembre, certainement fin septembre 1973, que Bertrand Blier pose les caméras de tournage de son troisième long métrage dans le Pas-de-Calais. Avec lui, trois jeunes comédiens à l'époque peu connu du grand public : Patrick Dewaere, Gérard Depardieu et Miou-Miou. Stella-Plage est choisi par l'équipe de production afin d'illustrer une séquence du film. Dans le film, il n'est pas clairement précisé que les deux héros du film se rendent dans le nord de la France. Dans leur périple, l'hexagone est leur terrain de jeu et le Nord est un lieu de passage. Que retient-on de cette séquence sur le Pas-de-Calais, qui n'est même pas mentionné ? Une plage vide, balayé par le vent, des rues désertes de la petite station balnéaire bien connu de nos habitants, des commerces fermées, des villas qui semblent à l'abandon... Les deux compères errent dans Stella... Est-ce un symbole de la vie de ces deux jeunes en divorce avec la société, l'image de deux jeunes face à la France pompidolienne qui ne peut rien leur offrir ? Dans une ville vide, la fin des espoirs de l'année 68 ? Nos deux loubards ont froid à Stella-Plage et dans leur quête (qui est surtout une quête sexuelle), ils ne feront aucune conquête, à part une petite culotte... (voir la séquence où Depardieu trouve la culotte dans un placard d'une villa abandonnée, la renifle et réinvente poétiquement la vie de la propriétaire de ce sous-vêtement). La scène se déroulant à Stella-Plage est courte, mais on reconnait la rue principale, certains bâtiments et hôtels. Quelques instant plus tard, départ vers le sud... vers la vie ?
Légende du document : Photo d'aujourd'hui de l'immeuble à Stella-plage que l'on aperçoit dans les Valseuses
Une excellente vidéo avant/après avec des vues de Stella issues du film de B. Blier. Bravo au concepteur de cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=lasVKDKdHNU

2 commentaires:

  1. je connais bien ces lieux pour y avoir passé mon enfance dans les 70s. Savez-vous qu'un autre film français bien connu a été tourné en partie à stella ( pour les plans séquence de meurtre - flash-back à la nuit tombée dnas le film ) , il s'agit de "garde à vue", le film de claude miller. Il y a 3 plans dans le film ( de mémoire ) : l'un à la nuit tombée sur la digue, l'autre, nuit tombée aussi, boulevard labrasse, le restaurant algérien dont j'ai oublié le nom est le lieu où michel serrault est supposé avoir pris son repas, selon le rapport qu'en fait lino ventura. vérifiez en revisionnant le film...En revanche, le phare n'est pas celui de stella ( peut etre celui du touquet ?)

    RépondreSupprimer
  2. Il y a aussi le film : le choix des armes ou apparaît encore depardieu a stella plage avec la Peugeot 404 et les bunkers derrière qui aujourd'hui n existe plus cette et courte aussi

    RépondreSupprimer