© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

vendredi 15 octobre 2010

Fin du cinéma Electric Ciné à Courcelles-les-Lens



Avec sa façade ornée de trois fenètres hublots et sa dénomination d'Electric Ciné gravé directement sur le béton, ce cinéma ne passait pas inaperçu au centre de Courcelles-les-Lens. Après au moins deux décennies d'abandon, alors qu'il avait été reconverté en épicerie dans les années 70, le cinéma a vécu ses derniers jours en ce mois de septembre 2010. Est-il définitivement rasé en cette mi-octobre... ? Aucune réponse, j'ai envoyé un mail à la mairie, resté mail mort... Comme cette fin était programmé et inéluctable, on aurait pu photographier le bâtiment en long et en large, le visiter une dernière fois, prendre des photos, etc... J'ai fait cette proposition à la mairie de Courcelles pendant l'été... Circulez y a rien à voir. Vous n'êtes pas le bienvenu et de toute façon, il n'y a plus rien dans ce cinéma. Alors, il rstera des souvenirs chez les anciens courcellois. Ceux qui se sont connus dans cette salle, y ont recontré peut-être leur épouse ou ont vécu un flirt intense, ceux qui y ont usé leurs fonds de culottes pour voir des films et des films, ceux du quartier qui faisaient de cette salle un élément moteur de l'attraction de leur secteur. Aujourd'hui, avec la destruction de ce bâtiment, c'est la poursuite de l'uniformisation des centres urbains; De mémoire, un énième rond point jouxte le bâtiment, et l'endroit ainsi libéré verra d'ici quelques mois la construction d'une nouvelle résidence. Avec un peu d'imagination, messieurs de la municipalité... pourquoi ne pas donnez le nom d'Electric à cette résidence, ou celui de Jendré, l'ancien directeur de cette salle qui avait gravé son patronyme dans le béton. Malheureusement, après quelques recherches, la famille Jendré est introuvable. Déménagement ? Disparition pure et simple de la famille, mariage de la fille unique avec quelqu'un d'autre qui fait disparaitre le nom Jendré ?? Si vous avez des informations sur m. Jendré, si vous avez des programmes au fond d'une malle de ce cinéma, un ancien ticket de cinéma, si vous avez connu votre conjoint dans ce cinéma... Vous m'intéressez !!!!!

Voici deux articles, écrits à quasi un an d'intervalle paru dans La Voix du Nord :
À une époque où dans tous les foyers il y a au moins une télévision, on s'imagine mal que toutes les villes possédaient leur propre cinéma, auparavant. En 1931, l'Électric cinéma ayant aussi le nom du propriétaire sur sa façade de béton « Jendré » (qui était aussi le photographe de la commune), comportait plus de cinq cents places et était composé d'un rez-de-chaussée et d'un balcon. On peut dire qu'il était considéré comme un lieu culturel puisque pièces de théâtre et spectacles de danses étaient aussi donnés. Puis avec le développement cinématographique, cet endroit était fréquenté par les jeunes et a vu bien des couples se former. La démocratisation de la télévision dans les foyers a fait peu à peu fermer les cinémas comme celui de Courcelles au milieu des années soixante-dix. Il fut racheté, successivement transformé en bazar, magasin de fruits et légumes et puis abandonné environ une dizaine d'années, et a été racheté par la commune. Dans les prochains mois, il sera détruit comme l'ancienne mercerie « Ludzak » qui le jouxte (côté place Jean-Jaurès où se trouvaient les Restos du coeur). Ils laisseront place à la construction d'un logement collectif avec des cellules commerciales au rez-de-chaussée.
Voici le second article paru il y a un peu plus d'un mois :
L'ancien cinéma Jendré ainsi qu'un autre bâtiment le jouxtant sur la place Jean-Jaurès ont été acquis par Pas-de-Calais Habitat qui devrait y construire dans les prochains mois un immeuble composé de six logements et deux cellules commerciales.

En milieu de semaine, une pelleteuse a détruit l'ancien salon de coiffure voisin pour avoir un accès sur l'arrière du cinéma car c'est par l'arrière que la destruction se fera dans une dizaine de jours. Cet endroit prisé par les jeunes après la guerre et qui a vu tant de couples courcellois se former fera bientôt partie des vieux souvenirs.

3 commentaires:

  1. j aimerais savoir si vous auriez d autre photo de ce cinéma svp??

    RépondreSupprimer
  2. j aimerais bien avoir une réponse même si elle dois être négative pck jai habite dans la commune de courcelles pendant 21ans

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Anonyme, je vais voir si je possède d'autres photos de cette salle, mais pour cela, écrivez moi directement à l'adresse mail indiquez dans la page de présentation : o.joos@voila.fr Je ne peux pas vous promettre que j'en ai, mais sait-on jaamis... Avez-vous des souvenirs de cette salle ? L'avez-vous fréquentez ? Avez-vous, vous aussi des documents sur cette salle ? Cordialement, olivier Joos

    RépondreSupprimer