© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

vendredi 5 mars 2010

Les premières actualités régionales, exemple du bassin minier 1896 - 1914

Dès les débuts du cinéma, le public voit la vie reproduite sur un écran, mais c'est lorsqu'il se voit et lorsqu'il aperçoit son univers quotidien qu'il s'enthousiasme. En effet, les appareils cinématographiques projettent mais ont également la possibilité de filmer. Malgré tout, il est cependant bien rare que cette fonction soit utilisée par les premiers projectionnistes. Les journaux locaux font peu état de « films » tournés dans la région et dans le bassin minier, secteur que j'ai davantage étudier lors de mes recherches Ce sont d'abord les forains qui vont proposer des bandes locales, essentiellement pour se démarquer de la concurrence. Il est difficile de s'imaginer ce que fut pour le public de ce nouveau spectacle, la sensation de retrouver, assis, face à la toile blanche, sa ville, son quotidien, soit même ou les gens qu'il côtoie. C'est une victoire sur le temps. Même lorsque le cinéma va déserter les champs de foire, et alors que Charles Pathé a compris l'intérêt de proposer un journal animé dans son programme, les actualités locales sont souvent à l'honneur dans les salles sédentaires. Lorsqu'une vue locale ou régionale est présente au programme d'un cinéma (qu'il soit sédentaire ou itinérant), le journal local n'oublie jamais de le mentionner, souvent en donnant précisément le titre de la vue.

Après avoir proposé aux premiers spectateurs et aux badauds des foires, des scènes de la vie quotidienne, essentiellement des sorties de messe, le cinéma prend conscience de son rôle dans l'information. Il a la capacité de refléter avec exactitude ce qui s'est produit. Les « actualités » se composent alors surtout de fêtes, de défilés et de cortèges. On remarque également la présence de scènes représentant des funérailles, des visites de personnalités à des expositions, des inaugurations de bâtiments importants et surtout le traversée de la Manche par Blériot. Cet événement régional de la Belle Epoque a été filmé par Georges Mercier, propriétaire à Calais du café « La Brasserie Universelle » et qui propose également des séances de cinéma. Toutes les occasions sont bonnes pour Mercier d'alimenter son programme de vues. Le 25 juillet 1909 un voisin l'alerte : Louis Blériot va s'élancer à la conquête de la Manche. Mercier est donc présent pour l'envol et, lorsque le succès de l'entreprise de Blériot est confirmé, les vues de Mercier deviennent le premier « scoop » cinématographique régionale. La caméra de Mercier est toujours visible au musée Blériot de sa ville natale Cambrai.


C'est l'Omnia Pathé de Douai qui propose le plus grand nombre d'actualités locales et régionales. Son directeur Paul Desmarets devient le correspondant régionale des actualités Pathé. Il est bien évident que ses reportages vont d'abord se retrouver au sein du programme de son propre cinéma.


Voici ci-dessous une liste des vues présentées dans des cinémas fixes ou itinérants le long d'un axe Bruay-Béthune-Lens-Hénin-Douai. Nous trouvons la date de projection, le lieu et la scène présentée. Ces films existent-ils encore ? On peut bien sur en douter : deux guerres mondiales nous séparent de ces vues, mais aussi tout simplement des déménagements, des fermetures de salles, et, tout simplement, la détérioration liée au temps qui passe, mais, qui sait, peut-être au fond d'une malle... Pour Lille, Les ports de la Manche, Valenciennes, Denain, etc... le travail reste à faire.

2 mai 1897 Théâtre de Douai Vues douaisiennes et sortie de la messe de midi à l'église Saint-Pierre de Douai


11 janvier 1898 Guesnain Illuminations de Douai


11 juin 1899 Foire de Douai Sortie de l'église Saint-Pierre de Douai et procession du 4 juin à Douai


11 juin 1899 Foire de Douai Combat de coq (mais il est mis en scène) au faubourg de Valenciennes à Douai


14 décembre 1899 Foire de Lens Sortie de la messe de Sainte-Barbe à Lens et le combat du lion et du taureau à Roubaix


24 mars 1901 Foire de Béthune Sortie de la grand'messe de l'église Saint-Vaast de Béthune


5 mars 1903 Foire de Béthune Cavalcade de la mi-Carême à Béthune et sorties de messe


18 mai 1905 Théâtre de Douai Des vues douaisiennes


12 mars 1907 Place du Barlet à Douai La place Saint-Amé un jour de marché, la place du Barlet, la sortie de l'Arsenal et celle des Forges, deux combats de coqs, les bords de la Scarpe.


14 avril 1908 Omnia de Douai Vues douaisiennes dont les chars « Gayant en 1908 » et « le tandem des 40 chevaux » lors des festivités de la mi-Carême


13 mai 1909 Omnia de Douai Matchs de boxe à Roubaix


10 août 1909 Théâtre de Béthune Traversée de la Manche par Blériot


16 octobre 1909 Salon de l'Ermitage à Bruay Essais de Blériot en aéroplane


25 juin 1910 Omnia de Douai Funérailles des victimes du « Pluviose » à Calais (sous-marin qui coula au large du port le 26 mai 1910, les funérailles des victimes ont lieu le 22 juin. On voit ici la rapidité entre un événement et sa projection).


9 juillet 1910 Omnia de Douai Marche des Géants à Valanciennes


16 juillet 1910 Omnia de Douai Cortège de la Reine du travail à Douai et cortège des Géants du Nord à Valenciennes


23 octobre 1910 Cinéma Huberty de Lens Le défilé et l'Harmonie des enfants de la Plaine et de la fanfare des mines de Béthune au concours de Reims du 16 août 1910.


15 octobre 1911 Omnia de Lens Inauguration de la Maison syndicale de Lens


2 septembre 1911 Royal cinéma de Bruay M. Fallières à l'Exposition de Roubaix


4 mai 1912 Omnia de Douai Cortège de la muse du travail à Douai en 1912


23 juin 1912 Cinéma Mellin d'Hénin-liétard Vue des fêtes de Lille auquel à pris part l'Harmonie des mines de Drocourt


20 juillet 1912 Omnia de Douai Fêtes de Gayant, les enfants de Gayant, à Paris, la Musique de Courrières, le départ du ballon, la grande revue de la Brayelle le 14 juillet


31 octobre 1912 Omnia de Douai Le concours hippique de Lille


2 novembre 1912 Omnia de Douai Les funérailles de Mr Lasne, à Lille


4 janvier 1913 Omnia de Douai La fête des vieux ménages de Liévin


14 juin 1913 Omnia de Douai La fête de gymnastique du 8 juin à Douai


19 juin 1913 Omnia de Douai Le congrès des mineurs à Douai


24 août 1913 Omnia de Lens Une actualité lensoise.


Il existe d'autres actualités qui feront l'objet prochainement d'un message à part. Il s'agit de la quadruple exécution de la bande Pollet en 1909 à Béthune qui a été filmé et qui a inauguré la censure cinématographique, et, plus joyeux, les combats de boxe de la star régionale : Georges Carpentier.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire