© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

dimanche 27 septembre 2009

Le Ritz de Lille






Voici deux clichés du Ritz, vaste salle de cinéma de l'hyper-centre lillois, détruit par un terrible incendie en juillet 1980. Le premier cliché provient d'une série photographique issue du magazine Géo, dont l'un des derniers numéros est consacré à la capitale des Flandres et à sa transformation. On peut donc y voir la façade du Ritz, mais aussi ce que cet endroit est devenu. Allez voir sur la page ci-jointe : http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.geo.fr/var/geo/storage/images/photos/reportages-geo/lille-1979-2009-patrimoine-et-utopies/place-de-l-opera/496006-1-fre-FR/place-de-l-opera_940x705.jpg&imgrefurl=http://www.geo.fr/photos/reportages-geo/lille-1979-2009-patrimoine-et-utopies/place-de-l-opera&usg=__oa4Q-rPOv8Ii2n6Yj_hkH2V4vIc=&h=705&w=940&sz=161&hl=fr&start=8&sig2=lpJrbKNxTJk4S_e13tz8pA&um=1&tbnid=IkiwC_hvFqt9hM:&tbnh=111&tbnw=148&prev=/images%3Fq%3Dritz%2Bde%2Blille%26hl%3Dfr%26rlz%3D1T4ACAW_frFR319FR319%26sa%3DN%26um%3D1&ei=Ziq_SuGJBZSxjAfV8vUt



Ce second cliché provient d'un blog consacré à la photographie. Il montre l'étendue des dégats suite à l'incendie du Ritz.
Si vous avez des souvenirs de cette salle, des témoignages, des programmes, des anecdotes, alors, n'hésitez pas, je suis preneur ainsi que le lecteur potentiel de ce blog...

5 commentaires:

  1. Bonjour,
    C'est grâce à cette salle novatrice dans les années 60 que les gens de ma génération ont apprécié l'Art cinématographique...
    Succédant à l'ancien "Casino" qui fit les beaux jours de l'Avant-guerre, le RITZ a tout de suite attiré une clientèle de Jeunes à l'affût (notamment) des nouvelles techniques de projection... Je pense notamment au 70mm dont le premier film diffusé dans cette salle en 1958 fut "South Pacific"... Succèderont ensuite tous les "grands films" des classiques américains comme "Exodus", "Les canons de Navaronne", "Spartacus", etc...
    Les étudiants se réunissaient plusieurs fois par semaine dans cette salle mythique, où nos avions bien souvent en première partie... du Music-Hall avec notamment des chanteurs !
    Je ne me souviens plus du nom du Directeur du cinéma... Il était très directif et annonçait en "voix off" les publicités locales... Il se faisait régulièrement chahuter et n'hésitait pas à venir "gueuler" dans la salle !... On le surnommait "Tarzan" !
    Les bêtises ne manquaient pas à l'époque... Je repense au "papillon" que l'on avait conservé dans une boite d'allumettes et qui avait été libéré dans le noir !.... Il s'est dirigé directement vers le projecteur avec l'effet escompté sur l'écran !.... et la fois où un groupe avait lâché un coq dans la salle !...
    Mais tout ce beau monde se taisait rapidement lorsque le film principal commençait...
    Nostalgie, nostalgie, quand tu nous tiens !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Désolé pour le retard, je viens juste de voir votre texte. Un grand merci pour votre commentaire que je vais certaineemnt mettre en "une", le transformer en message directement visible par les lecteurs.

    RépondreSupprimer
  3. jean claude lamblin16 avril 2011 à 20:15

    bonjour,
    c'est avec nostalgie et emotion que je decouvre ces photos et cet article sur le RITZ que j'ai tres bien connu dans mes jeunes années;
    je suis né en 1960,et ma grand mère,et ensuite ma mère y ont travaillé de nombreuses années comme femmes d'entretien de la salle.
    nous avions donc des entrées gratuites en permanence (on appelait ça des exos),et j'y ai vu tout les plus grand films de l'epoque.
    pour repondre a starlight,j'y ai connu deux directeurs,le premier s'appelait mr wallock,et le second arrivé au debut des années 70 s'appelait mr raymond trehou,qui par la suite pris la direction du gaumont rue de bethune.
    ma mère m'a souvent raconté les soirées de gala qu'il y avait parfois dans cette grande salle,elle y a vu passer des grand noms comme barbara,ou meme johnny halliday alors a ses debuts,le dernier grand chanteur qui s'est produit sur la scene du ritz etait demis roussos...
    je me souviens de l'impressionnant rideau noir en velours qui servait de "cache" a l'ecran,et sur les cotés il y avait d'autres rideaux de couleurs qui ne servait qu'en de tres rares occasions...
    il m'arrivait parfois d'y aller le matin quand la salle etait fermé et que les femmes de menage travaillait,je suis meme monter sur la scene plusieurs fois,j'ai eu aussi la chance de pouvoir visiter l'impressionnante cabine de projection avec ses projecteurs capable de diffuser du 70 mm avec son stereo 4 pistes.
    autre anecdote, c'est dans cette salle que fut projeté en grande exclusivité "la tour infernale" sorti le 12 mars 1975,la veille une avant premiere fut organisé en presence des sapeurs pompiers de la region qui etaient venu avec leur engin toute sirene hurlante pour les besoins de la television,il etait surement a mille lieu de se douter de ce qui allait se passer 5 ans plus tard!...
    quel fin effroyable.je me souviens tres bien c'etait un matin,j'habitais rue des postes non loin du sebastopol,et en debut de matinée nous avons entendu l'explosion,nous avons su ensuite ce qui s'etait passé.....
    voila pour l'anecdote, le ritz etait directement rattaché a une autre grande salle de l'epoque,le FAMILIA que j'ai tres bien connu aussi et qui ensuite est devenu le GAUMONT, lui aussi helas disparu...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Merci de votre commentaire et de vos anecdotes et informations. Si vous avez des photos des personnes que vous mentionnez dans votre message, n'hésitez pas à me contacter par mail. Je me ferais un plaisir d'y consacrer un article pour ce blog. Encore merci

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir, c'est dans cette salle que j'ai rencontré Brassens, in vivo, de même que Boby Lapointe dans les années 65...

    RépondreSupprimer