© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

lundi 20 juillet 2009

Les cinémas de Somain

Comme toutes villes de la région, Somain a connu les premières projections cinématographiques lors des fêtes foraines, les grandes ducasses de la Trinité en juin et la ducasse d’octobre. Pour l'instant, il est impossible de savoir qu'elles étaient les cinémas forains présents régulièrement dans ces fêtes foraines.
Vers 1920, au n°19 de la rue Jean Jaurès, Arthur Rémy ouvre un café-cinéma. Il est mentionné dans l’annuaire Ravet-Anceau, édition 1922. Arthur Rémy est alors un personnage de la vie somainoise, une personnalité qui s'impose, tour à tour pionnier de l’aviation dans la ville, directeur d’une fabrique de bouchons, mais aussi coiffeur,… C’est donc tout naturellement qu’il se tourne vers une nouvelle distraction, mais également un nouveau type de commerce : la gestion d’une salle de cinéma. Sa nouvelle passion est également partagée par son frère Julien qui ouvre à la même époque une salle sur la place du centre-ville d’Abscon. Cette salle Rémy va faire les beaux jours de l’activité cinématographique à Somain pendant l’entre-deux-guerres avant de devenir le Café de Paris. Le document proposé est une carte postale ancienne de la façade du Cinéma Café Rémy. Posant fièrement devant l'objectif du photographe, il y a certainement Arthur Rémy et des membres de sa famille ou du personnel de cet établissement. L’édition 1922 du célèbre annuaire mentionne également une autre salle : le cinéma Cochon au n° 07 de la rue Jean Jaurès.
En 1923, Victor Brachelet fonde une association - loi 1901 - qui marquera les amateurs de cinéphilie de Somain et qui apportera beaucoup à la vie municipale. Il s’agit de l’Union – Solidarité dont Brachelet, également maire de Somain, devient l’administrateur emblématique.
En 1939, l’annuaire nous apprend que le cinéma Cochon est devenu le Cinéma Union et Solidarité. Au 16 de la rue Condorcet était situé une autre salle : le Cinéma des Familles.
Dans le Ravet-Anceau de 1947-1949, Somain a trois cinémas : toujours l’ Union et Solidarité, le Cinéma des Familles, et une nouvelle salle : le Cinéma Brachelet, rue Gambetta. Il est ainsi difficile de déméler l'écheveau de salles à Somain : qui possède quoi et où...

C’est le 14 octobre 1987 que le Septième Art tire sa révérence avec la fermeture du Familia. Dorénavant le cinéma se verra à domicile mais sur un petit écran. En tirant définitivement le rideau sur l’écran blanc pour des causes multiples : télévision, tarifs prohibitifs, horaires, qualité des films, le Familia appose sur son fronton, à la place des traditionnelles affiches « Fermeture Définitive » et prive ainsi de cinéma les habitants de Somain et des environs.

Aujourd'hui, la belle salle au nom doux et fraternel d’Union et Solidarité s’est scindée en deux magasins distincts, des petits commerces de proximité en centre-ville. Apposé en haut sur la façade, on devine toujours l’ancienne utilisation du cinéma et l’inscription de baptême de la salle est toujours présente, rappelant aux anciens de Somain les films qu’ils ont vu dans cette salle. Près de la mairie de Somain, Union et Solidarité sont encore des valeurs qui n’ont rien à envier à celle apposer sur le fronton de la mairie.


Sources :
Un grand merci pour sa précieuse collaboration à l’Association « Les Amis du Vieux Somain », à Mr Durut ainsi que les souvenirs de Mr Maréchal.
Archives Municipales 15 W 65

2 commentaires:

  1. bravo pour ce travail de recherche une autre époque peut etre pas plus facile qu'aujourd'hui mais avec plus demonde dans les rues et plus de convivialité et moins d'inciviltés que de nos jours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des lacunes dans votre article Il n'y a pas de cinéma 'des Familles" mais un cinéma St Louis rue Condorcet ouvert en 1923 devenu Cinéma Familia en 1949

      Supprimer