© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

vendredi 29 mai 2009

Printania de Noyelles-sous-Lens


Ces trois clichés proviennent du cinéma Printania, situé sur la route nationale entre Lens et Hénin-Beaumont, sur la commune de Noyelles-sous-Lens, une route au trafic important, près des corons miniers. Dans les années 50, cette salle pouvait acceuillir 1.054 spectateurs et était dirigée par Mme Demeyer. La date d'ouverture et de fermeture sont inconnus (pour l'instant, j'espère...)
Ces photos ont été prises à la fin des années 90 lorsque ce besoin de prendre des clichés des anciennes salles de cinéma m'est tombé dessus. Habitant ce secteur, j'ai toujours connu cette salle à l'abandon, en ruine. Aujourd'hui, l'intégralité du bâtiment et des maisons alentours ont été rasés pour laisser place à une résidence uniforme, sans la moindre trace du cinéma, d'un nom, d'une plaque, etc...
Le premier cliché montre la façade de cette salle. Elle se distingue par sa forme : la porte principale, deux grandes fenètres de chaque côté et à l'étage trois ouvertures identiques, en parralèle au rez-de-chaussée. Plus haut, alors qu'on distingue la dénommination Printania écrite en arrondi sur le fronton, on voit aux extrémités, en dessous de deux boules, des masques gravés sur le béton : l'un est un masque de comédie grec (un masque qui rit) et un masque de tragédie (le masque pleure).
Quand on s'approche (second cliché) et qu'on passe la tête dans la grille en fer qui barre la porte d'entrée, on peut voir l'entrée, une grille pour guider les spectateurs à acheter leur billet au niveau de la caisse. Ensuite, les spectateurs se rendent vers la porte donnant sur la grande salle. Au dessus de cette grande porte, une cocarde tricolore et des drapeaux français, hélas non photographiés.
Enfin, troisième cliché, ce qui devait être l'écran. Cette fois ci, bravant l'interdiction, j'ai osé pénétré dans le cinéma par une porte de secours sur le côté. Y passant la main et l'appareil photoj'ai pu prendre ce cliché oèu on voit les murs, l'écran crevé, et, à nouveau les masques de comédie et de tragédie qui ornent la façade. D'autres vestiges étaient dans cette salle, essentiellement des rangées de fauteuils en bois, à claquette.
Aujourd'hui, plus rien...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire