© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

mercredi 24 juin 2009

Gaumont-Palace de Roubaix

C'est en mars 1913 qu'ouvre le Gaumont Palace de Roubaix, au 08 de la rue de Curé. Le directeur en est Mr Tisselin. La salle est aménagée dans une vaste maison de maître, auparavant ancien local du Cercle de l'Industrie.
Le cinéma propose toutes les nouveautés du catalogue Gaumont de l'époque : Les Trois Mousquetaires, Dans le Gouffre, La Gardienne du Feu, mais aussi bien sur les actualités Gaumont et le comique maison Bout de Zan, concurrent de Rigadin estampillé Pathé. Vaste salle, comme en témoigne la carte postale promotionnelle montrant l'intérieur, M. Tisselin cherche à faire venir des classes sociales aisées faisant ainsi du cinéma un spectacle honorable pour un public plus habitué au théâtre. Afin de réhausser le prestige, le directeur engage un orchestre symphonique, des chanteurs, et des spectacles d'acrobates pendant les entractes. Peu à peu, le Gaumont va se muer en Kursaal, apparaissant ainsi avec cette nouvelle dénomination dans les pages des journaux locaux qui proposent les programmes.
C'est l'invasion d'août 1914 qui mettra un terme aux activités du Kursaal-Gaumont Palace qui ne réapparaitra pas au retour de la paix.

Source : A. Chopin, P. Waret, "Les Cinémas de Roubaix" (ouvrage ESSENTIEL sur les cinémas roubaisiens et un très très bon ouvrage qui peut servir d'exemple une étude des cinémas à l'échelle locale)
Un grand merci à Daniel NAJBERG pour ces clichés et pour Ciné Machina de Tourcoing ce dimanche dernier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire